ANATOMIE ET PHYSIOLOGIE DE LA PEAU
La peau est le plus grand organe du corps humain et elle lui sert de barrière protectrice. Sa santé et son apparence sont déterminées par des facteurs environnementaux, ainsi que par le bon fonctionnement des composants de ses couches sous-jacentes.
Choisissez un type ou un problème de peau pour en savoir plus sur les caractéristiques physiologiques.
filtrer par
VAISSEAUX SANGUINS
Un réseau de vaisseaux sanguins se trouve dans le derme et dans la couche sous-cutanée. Ces vaisseaux fournissent de l’oxygène et des nutriments à la peau. Les vaisseaux sanguins jouent un rôle dans la régulation de la température du corps.
Dilatés, ils deviennent visibles et provoquent des taches rouges sur la peau.
Les capillaires et d’autres vaisseaux se dilatent.
VAISSEAUX SANGUINS
ÉPIDERME
Il s’agit de la couche externe de la peau, qui joue le rôle de barrière entre l’organisme et l’environnement. Elle est composée, au niveau supérieur, de la couche cornée constituée des cornéocytes (des cellules mortes, de forme plate) qui forment la barrière cutanée. La couche basale, située au niveau inférieur, est le lieu de production des pigments.
L’épiderme mue à un rythme normal. Les mélanocytes produisent une quantité équilibrée de pigments.
La couche supérieure épaissit, amenant les cellules à se coller les unes aux autres et les pores à s’obstruer.
La couche supérieure est fine et irrégulière en raison d’un manque d’hydratation. Les cellules ne muent pas normalement, se collant les unes aux autres et empêchant les nouvelles cellules cutanées d’atteindre la surface.
La couche supérieure est fine et irrégulière en raison d’un manque d’hydratation dans certaines zones du visage.
La surface de la peau est rouge et tiraille. Les terminaisons nerveuses sont enflammées.
Les cellules de la surface de la peau muent plus lentement, la rendant terne.
Une desquamation inefficace (mue des cellules) entraîne une obstruction des pores.
Les mélanocytes produisent trop de mélanine au niveau de la couche la plus basse de l’épiderme. Au niveau supérieur de l’épiderme, la surproduction de mélanine entraîne l’apparition de taches brunes sur la peau.
Les cellules de la surface de la peau muent plus lentement, la rendant terne. La couche supérieure est fine et irrégulière en raison d’un manque d’eau.
Les terminaisons nerveuses sont trop stimulées. Les capillaires se dilatent, provoquant des rougeurs sur la peau. La rosacée peut entraîner des lésions semblables à des imperfections à la surface de la peau.
La surface de la peau devient rouge et irritée.
ÉPIDERME
DERME
La couche intermédiaire de la peau abrite les nerfs, les glandes, les protéines essentielles, les enzymes et les cellules sanguines, ce qui en fait le centre de « commande » de la peau. Il contient des fibres de collagène et d’élastine qui permettent de soutenir et de structurer la peau.
Les fibres de collagène et d’élastine en bonne santé offrent un soutien et une structure sains et élastiques à la peau.
Les terminaisons nerveuses sont enflammées.
Le métabolisme de la peau ralentit, empêchant la production de cellules intégrales.
Les terminaisons nerveuses sont trop stimulées. Les capillaires se dilatent, provoquant des rougeurs sur la peau.
DERME
HYPODERME
Principalement composé de graisse, de vaisseaux sanguins et de nerfs, il se situe sous l’épiderme et le derme. Cette couche fait aussi office de coussin d’isolation pour le corps.
HYPODERME
GLANDES SÉBACÉES
Situées à la racine des follicules pileux, ces glandes produisent du sébum. Cette substance huileuse lubrifie et imperméabilise la peau et les poils. Les glandes sébacées sont présentes partout, excepté au niveau des paumes de main et des plantes de pied.
Les glandes sébacées sécrètent assez de sébum pour hydrater la peau sans la rendre grasse.
Les glandes sébacées sont dilatées en raison d’une surproduction de sébum.
Les glandes sébacées ne produisent pas assez de sébum pour lubrifier la peau.
Les glandes sébacées sont dilatées en raison d’une surproduction de sébum.
La production de sébum ralentit avec l’âge, entraînant un dessèchement de la peau.
Les glandes sébacées sont dilatées en raison d’une surproduction de sébum.
Les glandes sébacées peuvent être surproductives et donner une peau grasse.
Les glandes sébacées peuvent produire moins de sébum après une intervention de médecine esthétique.
GLANDES SÉBACÉES
ÉLASTINE
L’élastine est une protéine essentielle qui permet à la peau de reprendre son aspect initial après avoir été étirée. La détérioration de l’élastine entraîne un relâchement de la peau. L’exposition au soleil et les expressions répétées du visage endommagent l’élastine.
Au fur et à mesure que l’élastine se détériore, la peau perd sa fermeté et sa capacité à reprendre son aspect initial après avoir été étirée.
ÉLASTINE
COLLAGÈNE
Protéine essentielle qui donne structure et soutien à la peau. Il s’agit de l’une des composantes de base des fondations de la peau. La détérioration du collagène entraîne la formation de rides et ridules. L’exposition au soleil est la principale cause d’endommagement du collagène.
Au fur et à mesure que le collagène se dégrade et que sa production naturelle ralentit, la structure de soutien sous-jacente de la peau s’affaiblit et des rides se forment.
COLLAGÈNE
JONCTION DERMO-ÉPIDERMIQUE
La jonction dermo-épidermique relie le derme et l’épiderme. Elle abrite un réseau de vaisseaux sanguins qui font passer les nutriments du derme à l’épiderme. La jonction dermo-épidermique s’affine avec l’âge, rendant la peau plus susceptible de se relâcher.
La jonction dermo-épidermique s’affine avec l’âge, rendant la peau plus susceptible de se relâcher.
JONCTION DERMO-ÉPIDERMIQUE
SÉBUM
Cette substance lipidique est produite par les glandes sébacées. Le sébum aide la peau à rester étanche en formant un film qui préserve l’hydratation de la peau et empêche les agents irritants de pénétrer.
Cette substance lipidique hydrate la peau et forme un film de protection sur elle.
En quantité abondante, le sébum donne un aspect brillant ou gras à la peau.
Un manque de sébum compromet la barrière de la peau et entraîne un dessèchement de cette dernière.
Lorsque le sébum n’est pas réparti de façon homogène, certaines zones de la peau deviennent sèches alors que d’autres sont grasses.
Les follicules sont obstrués par des cellules mortes, du sébum et des débris.
La déshydratation de la peau peut entraîner une surproduction de sébum.
La production de sébum peut être réduite par certaines procédures, laissant la peau sèche.
SÉBUM
VAISSEAUX SANGUINS
ÉPIDERME
DERME
HYPODERME
GLANDES SÉBACÉES
ÉLASTINE
COLLAGÈNE
JONCTION DERMO-ÉPIDERMIQUE
SÉBUM