LE RÔLE DES ANTIOXYDANTS DANS LA PRÉVENTION DU VIEILLISSEMENT CUTANÉ

En vieillissant, la peau devient plus fine et plus sèche et il est naturel que notre visage perde un peu de sa densité et de son éclat, en laissant apparaitre des rides et des défauts de pigmentation.

En effet, chaque peau est unique en termes de texture, de teint mais aussi de vieillissement. Cela est dû en grande partie à notre patrimoine ethnique et à nos gènes sur lesquels nous n’avons pas d’emprise. Pour comprendre ce que nous pouvons contrôler, nous devons comprendre la science du vieillissement.
Dr Emma Gardette | Rôle des antioxydants dans la prévention du vieillissement cutané
DEUX CAUSES PRINCIPALES AU VIEILLISSEMENT CUTANE : LES FACTEURS INTRINSEQUES ET EXTRINSEQUES.

Les facteurs intrinsèques correspondent aux facteurs internes qui sont à l’origine d’un processus de vieillissement cumulatif et qui sont pour la plupart inévitables : la génétique, les changements hormonaux et le ralentissement métabolique.

Les facteurs extrinsèques correspondent essentiellement aux agressions environnementales que notre peau subit quotidiennement telles que la pollution de l’air ou les rayons ultraviolets qui sont à l’origine de 90 % du vieillissement, mais aussi aux facteurs liés à notre hygiène de vie (stress, tabagisme, alcool, mauvaise alimentation, mauvais usage de produits cosmétiques). Ces agresseurs externes causent un vieillissement prématuré en générant la production de radicaux libres et de stress oxydatif.

Un radical libre est une molécule qui possède des électrons non appairés. Ces électrons uniques et « libres » rendent la molécule instable hyper-réactive vis-à-vis d’autres substances : afin de se stabiliser, cette molécule attaque les molécules voisines pour « subtiliser » leurs électrons en endommageant leur structure. Lorsque la molécule attaquée perd son électron, elle devient à son tour instable et devient alors un nouveau radical libre. C’est ce que l’on appelle la réaction en cascade. Alors que les molécules stables coexistent en harmonie, cette réaction en cascade provoquée par les radicaux libres oxyde les cellules du corps et entraîne souvent des dommages qui détruisent les structures de la peau comme le collagène, l’élastine ou l’ADN.

Il existe de nombreux types de radicaux libres. Les radicaux libres qui causent le plus de dommages à la peau sont les ROS (reactive oxygen species) qui sont des dérivés réactifs de l’oxygène, plus communément appelés radicaux libres d’oxygène. Aujourd’hui, les radicaux libres, qui constituent la première cause de vieillissement prématuré de la peau, peuvent aussi être à l’origine de cancers cutanés.

Les antioxydants ont la capacité de pouvoir faire un don d’électrons, avec lesquels les électrons non appairés des radicaux libres peuvent s’associer afin de stabiliser ces molécules. Ainsi, lorsqu’une molécule antioxydante cible un radical libre, elle le neutralise, ce qui met un terme à la réaction en chaîne.

L’IMPACT DES ANTIOXYDANTS SUR LE STRESS OXYDATIF

Des données in vitro et in vivo ont permis de déterminer que les antioxydants, en particulier les vitamines C et E, atténuent le stress oxydatif induit par les UV dans la peau. En neutralisant efficacement les radicaux libres, les antioxydants, parmi lesquels la vitamine C, offrent une action préventive pour limiter les dommages radicalaires et lutter ainsi contre le photo-vieillissement. Ils corrigent les rides et la perte de fermeté en stimulant la synthèse de collagène qui confère à notre peau sa structure si importante. Ils agissent aussi visiblement sur les ridules, les taches pigmentaires et la perte d'éclat en régulant la production de mélanine.

Tout le monde a besoin d’un antioxydant. Véritable fontaine de jouvence, les antioxydants sont essentiels à tous les patients qui cherchent à lutter contre le vieillissement cutané pour jouir d’une peau plus saine mais aussi plus radieuse. Les meilleurs antioxydants sont ceux qui sont appuyés par un très grand nombre de recherches et d’essais cliniques.

La vitamine C, la vitamine E, l’acide férulique, la phlorétine, la silymarine sont tous des exemples d’antioxydants qui agissent comme capteurs de radicaux libres et qui peuvent être utilisés pour protéger et corriger les dommages de la peau, lorsqu’ils sont formulés correctement.

L’acide L-ascorbique ou vitamine C

Produit de façon synthétique ou naturellement présent dans les fruits et légumes notamment dans les agrumes, l’acide L-ascorbique est réputé pour ses extraordinaires propriétés antioxydantes. L’acide L-ascorbique est l’antioxydant le plus abondant dans la peau. Cette forme ultra-puissante de vitamine C pure neutralise efficacement les radicaux libres en particulier les ROS, protège la peau contre le stress oxydatif et possède une action anti-âge visible en améliorant les effets cliniques du photo-vieillissement.

En comparaison aux autres antioxydants qui luttent contre le stress oxydatif, l’acide L-ascorbique a l’avantage supplémentaire de régénérer la vitamine E et de stimuler les fibroblastes dermiques pour qu’ils synthétisent le collagène, une cible majeure du photo-vieillissement chronique, sans altérer la synthèse des autres protéines de la peau, et joue également un rôle important dans la cicatrisation.

Les antioxydants sont réputés instables et ne pénètrent pas tous dans la peau. Seul l’acide L-ascorbique pur est capable de pénétrer dans la peau, tandis que ses dérivés ne montrent aucune augmentation significative des niveaux de vitamine C sur la peau après une application topique. Par ailleurs, pour avoir une véritable protection contre les radicaux libres et bénéficier d’un réel effet anti-âge global, il convient de choisir des soins avec un taux de concentration en vitamine C pure d’au moins 10 %.

Parmi ses fonctions premières naturelles, la peau est conçue pour s’autoréparer et se régénérer. Lorsqu’elle est en proie à des agressions externes environnementales, la peau n’est plus en mesure de remplir ses fonctions réparatrices quotidiennes car elle privilégie la mise en place d’une action de bouclier contre les dommages oxydatifs en consacrant toute son énergie à la neutralisation des radicaux libres. En utilisant quotidiennement un antioxydant à base de vitamine C pure, formulé de façon à assurer une bonne absorption de la vitamine C, la peau est efficacement protégée contre les dommages radicalaires et sa capacité d’auto-réparation est renforcée, permettant de fait de réduire visiblement les signes de vieillissement.

Les cosmétiques à base de vitamine C pure sont recommandés quel que soit l’âge. Il est préférable de les appliquer le matin pour protéger la peau tout au long de la journée, c'est-à-dire au moment où elle est le plus exposée aux facteurs extrinsèques et donc aux radicaux libres.

Pour préserver la santé de votre peau, privilégiez un bouclier intégral contre les radicaux libres en combinant un antioxydant à la vitamine C pure (= bouclier interne) et une protection solaire (= bouclier externe). Contrairement aux idées reçues, la vitamine C n’est pas photosensibilisante et optimise au contraire la photoprotection en luttant efficacement contre les radicaux libres. Il est donc recommandé d’utiliser un sérum antioxydant en complément d’une protection solaire, en hiver comme en été, même au soleil.

Les combinaisons spécifiques d’antioxydants, lorsqu’elles sont efficacement formulées, agissent en synergie pour fournir des résultats supérieurs à ceux des formulations d’antioxydants individuels. En effet, lorsque des ingrédients antioxydants éprouvés sont combinés dans une formule, la biodisponibilité est stimulée, les actifs sont optimisés et les résultats sont supérieurs à ceux obtenus lorsque les actifs sont utilisés individuellement.

C’est le cas de l’association de la vitamine C pure et de l’acide férulique : en effet, tout en neutralisant les radicaux libres et en luttant contre le stress oxydatif, l’acide férulique, qui est un puissant antioxydant, a la faculté de stabiliser la vitamine C et d’optimiser ainsi son action antioxydante. Une telle combinaison d’antioxydants purs assure une protection synergique significative contre le stress oxydatif de la peau et offre une fonction de bouclier efficace contre le photo-vieillissement.

De la même façon, la phlorétine, en plus d’être un puissant antioxydant, peut stabiliser et augmenter la disponibilité de la vitamine C et de l’acide férulique en application topique sur la peau.

Dr Emma Gardette, Dermatologue
The Medical Chambers Kensington